Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

Résumé de nos impressions en Inde

CE QUE NOUS AVONS AIMÉ EN INDE

le sud en générale
la population très amicale
Hampi (petit village)
la diversité et le bon goût de la nourriture végétarienne
un réseau de train énorme qui permet d'aller presque partout facilement
les fruits bon et pas cher
facilité de se trouver un logement
Médecin sans rendez-vous partout et a un prix ridicule pour nous même chose pour les médicaments.
Portion individuelle pour tout : shampoing, tire, papier de toilette...



CE QUE NOUS AVONS DÉTESTÉ EN INDE
les crachats (dans les bus, et partout à l'extérieur)
Les vidanges partout : dans les rues, gares, les trains, bus...
certaines vaches qui nous « charge » littéralement
la majorité des rickshaws et leur insistance
la pollution très présente dans certaines villes
négocier, négocier et négocier... pour tout et rien
les bus plus que pleins et la conduite dangereuse
la lenteur des trains

CE QUI NOUS A LE PLUS SURPRI
À certains endroits nous avons pu trouver le papier hygiénique que dans les papeteries!!
Les gens avec tuque, mitaine et gilet de laine à 30C mais avec des sandales!!!
la vente de bas spéciaux pour les sandales... le gros orteil séparé des autres comme une mitaine
À Bombay : les laveries... 2 km de laverie à main; le linge étant frappé sur les pierres
Le ventre découvert de la majorité des Indiennes (avec le scare) on ne pensait pas que cette partie du corps pouvait être montré.

Formalités. Tous les Canadiens doivent être muni d'un visa touriste pour un séjour en Inde. Vous devez être en possession du visa AVANT l'entrée au pays. Impossible de le faire sur place (à l'aéroport par exemple) Celui-ci est valable 6 mois après la date d'émission. Le prix est de 77 $ canadiens au moment où nous l'avons fait.

Argent, banques, change : Pendant notre séjour le taux de la monnaie indienne était de 37,5 à 40 roupies indiennes pour 1 $ canadien. Vous devez garder les bordereaux de retrait si vous voulez changer les roupies qui vous restent. Nous n'avons eu aucun problème à trouver des ATM (guichet automatique) partout où nous en avions besoin. Même certaines petites villes en sont munies. Nous faisions surtout de grands retraits dans les grandes villes. Les bureaux de change sont partout et acceptent presque toujours le visa et mastercard. Nous on a préféré les ATM tout au long du voyage, les commissions étant moins hautes. On doit refuser catégoriquement tout billet déchiré, collé ou trop fripé. Il est impossible de les changer. Une simple égratignure sur le côté du billet lui enlève toute valeur. La raison est un peu difficile à comprendre car la banque les change sans problème et les bureaux de change les changent aussi moyennant une commission. Toutefois les écritures ou déchirures dans le filigrane n'ont aucune importance!! TOUJOURS garder de très petites coupures. Celle-ci se fait rare. Les gens affirment souvent ne pas pouvoir vous rendre la monnaie. Donc cumulé une bonne quantité de très petite monnaie. Dans certain village même la banque a refusé de nous faire de la petite monnaie avec des billets de 500rs ou 1000rs. (équivalent à 12 $ et 25 $CAN) Dans les distributeurs c'est habituellement c'est billets (500 & 1000) que vous allé recevoir. Astuce : si vous êtes en manque de petite monnaie. Dès votre entrée au restaurant ou à l'hôtel dite au serveur que vous voulez vraiment manger dans ce resto mais que vous avez seulement des grosses coupures... comme par magie ils ont cette fois-ci de la monnaie. Même les billets de 100roupies et moins sont parfois difficiles à échanger dans les villages : vous devez avoir l'appoint. Par choix nous n'avons jamais utilisé nos cartes bancaires dans les hôtels, restaurants et\ou commerces. Nous n'avons pas de chèques de voyage n'ont plus.

Achats. Tous s'achètent et pour moins cher... Vous paierez toujours trop cher tous vos achats à moins d'être un vrai pro ou accompagné d'un ami indien. Les vêtements en tout genre sont partout. La soie et cachemire sont populaire. Il y a beaucoup de marbre incrusté ou non de pierres. Les tapis sont magnifiques. Les bijoux en argent bon marché. Plusieurs toiles sur soie. Tout artisanat demandant plusieurs heures de travail. Il y a aussi de magnifiques sculptures de pierre avec détails impressionnants. Il y a de tout à tout prix et pour tous les goûts. Pour les souvenirs ils pullulent partout. Attention : autant pour la soie, les tapis de cachemire ou les bijoux en argent ainsi que les pierres précieuses, il y a plusieurs copies et faux partout, soyez prudent et conscient que vous vous ferez parfois avoir. Pour les achats ne jamais aller dans les boutiques accompagnées, votre accompagnateur touche une commission importante sur vos achats (plus de 30 %), donc il sera plus difficile de faire baisser les prix. Tout doit être marchandé, c'est la loi ici. Qq rouie ce n'est pas grand-chose pour nous mais beaucoup pour eux. Pour le ne pas faire rire de nous (on peut passer pour des cons) on doit absolument marchander.
Achats quotidiens : Toute cette marchande vraiment dès l'achat de qq bananes ou autre truc en vrac ça commence. Pour nous ça peut devenir agaçant mais c'est la loi ici. Qq boutiques ont des prix fixes. Il est aussi souvent indiqué sur les emballages le prix MAXIMUM qu'ils peuvent vous faire payer. Bien regardé car s'ils voient que vous n'êtes pas habitué, ils ne se gêneront pas pour vous faire payer jusqu'au double; ça nous est arrivé. Lorsque vous indiqué le maximum de vente ils se reprennent s'excusant de « l'erreur » Donc tous les breuvages, crème, produits de soins quotidiens, biscuits ont un prix maximum indiqué sur l'emballage. Les fruits sont délicieux et bon marché ne vous en priver surtout pas.

Breuvages et nourriture : Nous avons évité de boire l'EAU du robinet allant même jusqu'à se brosser les dents avec notre eau en btl. L'eau se vend entre 15&20roupies (0,37& 0,50 $ canadien) pour 2litres. L'ALCOOL est plus ou moins légal selon la région dans la majorité des restaurants. Ils vous servent souvent la bière dans les théières ou cachée sous la table. Pour nous pas de problème car nous n'en consommons pas du tout ça fait une bonne économie sur le budget. Le THÉ (chai) est la boisson nationale. Le thé indien est bouilli avec du lait, sucre et pleins d'épices. On aime ou on n’aime pas. Moi, certains chai me font penser à du chocolat chaud. Le LASSI est une boisson très populaire à base de yaourt. Il y en a des sucrés ou des salés. Plusieurs saveurs sont disponibles. Banane (le meilleur) plusieurs sortes de fruits mais aussi au safran, à la rose... Les JUS DE FRUITS frais sont délicieux et sécuritaires à moins d'être coupé avec de l'eau ou de la glace. Pour la nourriture elle est le plus souvent végétarienne. La cuisine non végétarienne se compose le plus souvent de mouton ou poulet. Le porc et le boeuf font TRÈS rarement partie des menus. Le met le plus consommé par les Indiens est certainement le thali. Il y a autant de diversité de thali que de restaurant. Il est parfois simplement appelé meals. Le thali est servi soit sur feuille de banane ou sur un plateau métallique. Habituellement très économiques et servi à volonté sauf dans les restaurants pour touristes.... Celui-ci est le plus souvent composé de riz vapeur, pain (chapati, naan...) dal (lentille), un bol de yaourt (curd) et plusieurs sortes de de légumes en sauce on a aussi souvent droit à un petit dessert. C'est souvent très épicé. On peut difficilement être plus précis sur ce plat populaire... Il varie beaucoup selon la région et le restaurant. C'est un peu comme la soupe de jour pour nous... toujours différente d'une place à l'autre et d'un jour à l'autre. Le riz biryani fut un des plats préférés de Dany. C'est un riz composé de plusieurs épices. Il était tout de même plus épicé dans le sud. On y retrouve des bâtons de cannelle, clou de girofle, feuille diverse et herbe fraiche... Le riz cachemire est un riz préparé avec des fruits frais.

Cinéma. Nous avons fait une journée à Bollywood. Nous avons été figurants et payé de surcroît. Nous avons gagné 500rs chacun pour une journée, transport et nourriture inclus. En plus nous avions la chance de côtoyer les vedettes indiennes. Les Indiens nous envie beaucoup de pouvoir faire ce « travail » le gars de notre hôtel à Bombay voulait mettre à notre agenda des séances à Bollywood pour tous les jours... Pour eux c'est un bon salaire en plus de tous les avantages qu'eux n'ont pas (ex : nous avons droit de filmer et prendre des photos, pas eux, que les touristes étrangers) Il y plus de 800 longs-métrages par année, ce qui place l'Inde en première position mondiale des pays producteurs de films (devant les USA) Très peu de film se font reconnaître dans les festivals internationaux et les budgets ne sont pas comparable à ceux de nos films occidentaux. Bombay produits environ 90 % de tous les films en Hindie. Une séance au cinéma en Inde est intéressante. Les films durent souvent près de trois heures incluant les poses musicales intégrées dans le film. Aussitôt le film commencé une ambiance particulière s'installe. La salle au grand complet réagit : on peut entendre les cris, rires, commentaires destinés aux acteurs. Tout le monde s'exclame.

Climat. Il fait très chaud en Inde et on doit choisir la saison pour y aller pour ne pas être dans la mousson. Nous avons été très surpris de voir les gens s'habiller de tuque, gants gilets de laine, couvertures lorsque nous avons pris un certain train de 25heures. On commençait à s'inquiéter... Pourtant la température y était aussi parfaite : il fait maximum 30C en après-midi et la température baisse jusqu'à 18C le soir. C'est l'hiver qui commence ici. Les gens portent manches longues, lainage, tuque, gants; surtout le matin et le soir mais les polars et chandails de laine se portent toute la journée... Par contre la majorité est en sandale!!! Alors, moi qui ai chaud à 30C avec mon débardeur (camisole) et mes bottes de marche (des bottines de trek) je fais tourner quelques regards... Et pourtant on est bien plus frileux qu'au Québec... Nous avons vu au cours de notre route des bas faits sur mesure pour les Indiens autant pour les femmes que pour les hommes : des bas qui comme des mitaines séparent le gros orteil des autres... de cette façon tous peuvent continuer de porter leurs sandales. Peut importe qu'ils aient froid ou non ils portent toujours ou presque des sandales... par habitude, choix ou peut-être simplement car c'est les « chaussures » les plus économiques.

Électricité en Inde. Les coupures courantes sont courantes... non, TRÈS courante. Il peut en manquer plusieurs fois par jour et plusieurs heures de suite. C'était un peu frustrant pour nous au départ mais on finit par s'y faire. Il est important d'avoir avec soi une lampe. Les coupures sont parfois à heure fixe pour certaines villes. Le tout pour économiser l'électricité qui se fait parfois rare.

Nous avons tous des préjugés ou des attendes envers les pays inconnus. Nous avions plusieurs préjugés (surtout des appréhensions en fait) envers la population indienne et le pays. La majorité sont tombé tout au long du voyage et qquns au contraire se sont confirmé. En fait de façon générale les expériences vécues dans ce pays sont totalement différentes de ce que nous nous attendions. On est très ravi d'avoir choisi ce pays pour notre itinéraire pour les bonnes et aussi les mauvaises expériences que nous avons vécues. Je crois que nous en sortons grandis et sûrement changés.



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)